Vous êtes icipèrsòrèj

pèrsòrèj


Photo: 
Date: 
Vendredi, 19 Février, 2016 - 19:30 - Dimanche, 21 Février, 2016 - 22:00
Vous êtes conviés à venir partager lʼexpérience d’un paysage sonore collectif lors du vernissage de l’exposition Pèrsòrèj. Cette installation sonore interactive vous mettra en relation avec une colonie de bruiteurs urbains.
 
EXPOSITION 20-21 février 2016, 11h-20h
VERNISSAGE 19 février 2016, 19h30-22h
CONCEPTION & RÉALISATION Yann Cleary
PROGRAMMATION Thomas O. Fredericks
DURÉE variable
AGENTS & HAUT-PARLEURS 14
FICHIERS AUDIO wav / 24 bits / 48 khz
 
J’ai donné le nom de perce-oreilles [pèrsòrèj] à mon projet, celui-ci impliquant un rapport manifeste à l’ouïe. En effet, le mot « percer » se lit dans le sens de dévoiler, de rendre audible, et le syntagme entier renvoie à l’idée de colonie. Portant leur pluriel à l’oreille, ces mots représentent des perspectives sonores hétérogènes.
 
Ma démarche en art médiatique juxtapose informatique, art sonore et présence du corps. Ce qui m’intéresse est la perception d’une émergence. C’est par le biais d’une installation sonore interactive que j’explore l’idée de dévoilement et le concept d’autonomie. Que l’on puisse, dans cet enchevêtrement asymétrique de sons, reconnaître des structures cohérentes et partager l’expérience de ce paysage sonore collectif. J’essaie de me rapprocher des phénomènes biologiques en utilisant un processus de création aléatoire, mais dont l’aspect global possède des trajectoires évolutives. Nous créons ce paysage en interagissant avec lui, c’est un espace ayant une frontière perméable, en perpétuelle construction et de nature chaotique, car plusieurs acteurs y prennent part de façon asymétrique.
Il suffit d’être à l’écoute.
 
Le dispositif régissant l’orchestration est constitué d’un ensemble d’agents autonomes utilisant un algorithme qui a pour objectif de trouver une solution adéquate à la condition suivante : être entendu. Mes « automates bruiteurs » utilisent une stochastique itérative dont les résultats, répondant le mieux à la condition initiale, sont ensuite partagés et transmis aux générations successives. Cette variable « d’aptitude » tire son origine de la présence-action des participants via la détection et l’interprétation des trajectoires déambulatoires en utilisant des capteurs de distance. L’expérience ne sera pas linéaire et se renouvellera sans cesse.
 
Les matériaux sonores proviennent d’une recherche préalable sur l’usage présent, passé et futur du lieu où est déployée l’installation, soit le quadrilatère qui est maintenant occupé par le complexe des sciences Pierre-Dansereau. Ils sont créés à partir d’environnements sonores, à la fois captés et imaginés. Ce « prendre-le-temps-de-fréquenter » a dévoilé différents récits qui m’étaient inconnus et qui ont influencé le travail de création. Voici donc une brève histoire du site: 
 
En 1815, on trouve un immense quadrilatère servant de vergers. Il est limité au nord par la rue Sherbrooke, au sud par la rue Sainte-Catherine, à l’ouest par la rue De Bleury et à l’est par la rue Saint-Laurent. Tout ce secteur offre un terrain en pente douce, axé sud, idéal pour ce genre de culture. En 1907, le gouvernement du Québec crée l’École technique de Montréal qui a pour mandat de former les techniciens et les ouvriers dont l’industrie montréalaise a besoin. Situés rue Sherbrooke, à l’angle de la rue Jeanne-Mance, les ateliers sont logés à l’arrière du pavillon principal. Celui-ci deviendra en 1958 l’Institut de technologie de Montréal, puis sera intégré au cégep du Vieux-Montréal en 1969. Entre les années 1970 et la fin des années 1980 s’ensuivra un va-et-vient entre le gouvernement, l’université et le cégep quant à la possession et à l’usage des lieux. En 1993, l’UQAM entreprend la construction du complexe des sciences Pierre-Dansereau situé dans le même quadrilatère. Le centre de cet ensemble abrite le Coeur des Sciences, construit entre 2003 et 2006. C’est à partir de la restauration de la vieille forge avec sa cheminée de l’ancienne École technique que le projet a pris sa forme actuelle.
 
Agora Hydro-Québec, CO-R500
UQAM, Pavillon du Coeur des sciences
175, avenue du Président-Kennedy
Métro Place-des-Arts

 

Calendrier d'activités

L M M J V S D
 
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31