Vous êtes iciProjets soutenus par Hexagram UQAM / Projets soutenus par Hexagram UQAM

Projets soutenus par Hexagram UQAM


Voici une vue d'ensemble des projets soutenus par Hexagram UQAM depuis octobre 2010.

634
accepté
Cédric Delorme-Bouchard
 

Platonov

Théâtre et scénographie
11 juin au 22 décembre 2018
Angela Konrad
Chercheur ou chercheuse Hexagram
Angela Konrad
 

Dans la campagne russe de la fin du XIXe siècle, par une chaude journée de printemps, Anna Pétrovna, veuve d’un général menant toujours grand train dans son domaine grevé de dettes attend ses nombreux invités. Peu à peu, ils arrivent ; des voisins pour la plupart ou quelques membres de la famille : aristocrates plus ou moins sans le sou ou riches propriétaires fonciers, banquiers ou marchands gravitant autour de la jeune et belle veuve et de son domaine… Parmi eux, Platonov, le beau-frère de Triletski, nobliau de province ruiné devenu instituteur de village, séducteur et provocateur réputé pour ses esclandres. Cet homme paradoxal dont on admire l’esprit et la vitalité, mais qui ne s’aime pas, semble osciller entre de nombreux rôles sans jamais pouvoir les assumer. Désabusé et lâche, mais aiguisant sans cesse sa lucidité, il s’affirmera au fil de la pièce comme un miroir destructeur d’illusions, renvoyant à chacun sa véritable image et lui laissant entrevoir ce gouffre que plus ou moins inconsciemment il préférait ignorer. Après le paroxysme d’une soirée de folie, la fête nocturne copieusement arrosée basculant de la griserie à la gueule de bois, il s’enfoncera et s’enfermera en effet peu à peu dans sa nuit intérieure, débouchant sur son propre néant tout en plaçant les autres face à leur vide. — E.Chamanade L’adaptation de l’audacieuse metteuse en scène Angela Konrad interrogera l’expérience amoureuse dans la modernité sous forme d’une reconstitution d’un meurtre passionnel. Platonov, amour, haine et angles morts nous mène tout droit dans l’intimité des relations humaines pour en montrer la part obscure. Elle tentera d’éclairer l’individu contemporain et son rapport à l’amour et ses pathologies. En arrière-plan transparaissent les références romanesques de l’auteur : Sacher Masoch, Nietzsche, le révolutionnaire Bakounine, Tourgueniev. Une pièce qui émerge de la littérature et des considérations philosophiques et politiques de son temps dans une mise en scène qui bousculera aussi les codes de la représentation théâtrale.
 

-Accès à l'Agora du 27 au 29 août 2018 pour exploration avec comédiens -Utilisation des 8 Mac Aura du 5 novembre au 16 décembre 2018 Pour entrée en salle et présentation au Prospero

Calendrier d'activités

D L M M J V S
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30